mercredi 26 juillet 2017

Instantanés du mercredi

Coeur de sable - Sous les grands pins la plage - Pygargue à tête blanche sur ciel bleu revenu - Du joli sur mon chemin. 
 Mon petit faible pour les volets bleus - Ce bateau qui ne prend plus la mer - récolte de fleurs - Mets tes baskets. Trop fan de ces petites dernières de la marque américaine GANT, avec semelle recouverte de corde vous m'en direz des nouvelles, parfaites pour l'été. 

Retrouvez-moi sur Instagram !
Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 25 juillet 2017

Hello Sailor !

Aujourd'hui, j'aurais pu venir vous glisser une carte postale de l'Atlantique, quelques photos prises ici et là sur les plages bretonnes, mais j'ai plutôt souhaité partager avec vous cette broderie marine, fruit de ce que la mer peut m'inspirer comme dessins brodés. Si j'avais eu des milliers d'heures devant moi, j'aurai voulu broder également des phares, et des ancres, et tout plein d'autres choses que l'été, malgré son temps qui s'étire, ne me permettra sans doute pas de faire. Je ne sais de quoi le mois d'août sera fait, peut-être aurai-je envie de poursuivre dans ce registre-là, mais je sais surtout que bientôt, tout bientôt, je quitterai l'air iodé pour un mois, et que mon terrain d'inspiration changera du tout au tout. J'ai toujours été très influencée par mon environnement dans mes créations, autant que par les saisons, alors je me garderai bien de m'avancer sur ce que le mois d'août sèmera comme idées dans ma tête. 


En attendant, avant de m'éloigner des plages, des embruns et du sel dans les cheveux, il y aura tout de même eu cette broderie, broderie de juillet égrenée tantôt sur le sable, en voiture, sur un coin de table, devant le Tour de France (!) et même au creux de quelques jours de pluie, des automnes en été qui n'auront fait que décupler mon envie de broder. 

Et alors, cette broderie,  on s'en parle un petit peu, justement ? 

- les contours sont réalisés au point de tige (1 fil, réf. 844)

- Le message "Hello Sailor" est brodé au point de chaînette (1 fil, réf ?)

- la marinière : passé empiétant (2 fils, réf. 336) + épaulettes à pompons au point de noeud (2 fils, réf. BLANC, 347 et 336)

- le short : passé empiétant (2 fils, réf. 758) + coutures au point arrière (1 fil, réf. 347) + boutons au point de noeud (2 fils, réf. 347).

- ceinture : j'ai brodé quelques passants au point de poste (2 fils, réf. 758), de façon à pouvoir glisser un biais de tissu fleuri à l'intérieur, lequel est simplement cousu de chaque côté du short pour être bien maintenu sur la toile. 

- pagaie : passé empiétant (2 fils, réf. 347 et 321)


Je vous souhaite une belle journée ! 
N'hésitez pas à me suivre sur mon compte Instagram @marionromain au cours de l'été, j'y serai assurément plus active que sur mon blog jusqu'à la rentrée de septembre. Alors à bientôt, par ici ou par là-bas ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 19 juillet 2017

Instantanés du mercredi

Entre les aiguilles des pins - Regarder les bateaux au port - La dune - Si belle, la fresque de Nespoon, hommage au patrimoine breton (la dentelle, en l'occurrence).
Retrouvez-moi sur Instagram !
Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 16 juillet 2017

Ten little Positive things #78


1 - Découvrir le Letty et la Mer blanche, dans le Finistère. Je vous parlais pas plus tard que la semaine dernière dans ma Summer bucket list à la sauce bretonne de mon envie d'en découvrir plus sur la Bretagne. Depuis, je suis tombée sur cet endroit, magnifique avec sa mer intérieure, puis sa dune et sa mer blanche, petite langue de sable que fait disparaître petit à petit la marée montante. Je n'avais que mon iPhone avec moi, mais il me tarde d'y retourner un prochain jour pour y faire de jolies photos au lever du jour.

2 - Manger des crêpes. Je pense que chaque nouvel article de cette catégorie pourrait inclure un "point crêpes", tant je suis une inconditionnelle. Cette fois, je suis allée dévorer les délicieuses crêpes de La Mignonne, à Daoulas. 



3 - Retourner à Bot Conan in extremis avant l'arrivée des premiers touristes. Je tenais à m'offrir ce petit plaisir pour profiter encore un peu des plages presque rien qu'à moi avant de les partager avec les vacanciers cet été. J'ai retrouvé le petit kiosque, aussi charmant que la dernière fois, résistant toujours aussi bien face à la mer.


4 - Croquer les vacances. 


5 - Voir Visages villages, le documentaire de JR et Agnès Varda. Une pépite et une merveille d'humanité(s). Courez le voir si vous en avez la possibilité ! 


6 - Pousser le cliché jusqu'à m'habiller en bleu blanc rouge un 14 juillet. 


7 - Préparer des avocado toasts (je raffole de ce genre de tartines, l'été). Pour ceux-ci, j'ai repris une recette mise en avant par Victoria, en y ajoutant quelques jolis brins de ciboulette. 


8 - Clamer mon amour pour un pin's... grâce à un deuxième pin's. Je suis toujours aussi fan des créations de Florence, alias La Mouette, et j'avoue ne pas résister à m'offrir un petit plaisir à chacune de ses collections. 


9 - Profiter des marchés d'été. 


10 - Visiter l'exposition Picasso au Fonds Hélène et Edouard Leclerc pour la culture, à Landerneau, et me réjouir de voir d'aussi belles initiatives en Bretagne. 
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 14 juillet 2017

Sur le chemin du Lech #6 - de Holzgau à Elbigenalp (jour 6)

Bientôt un an après mon voyage sur le chemin du Lech, entre l'Autriche et l'Allemagne, je commence à me dire qu'il serait temps de clôturer la série d'articles que j'ai souhaité consacrer à cette randonnée en étapes. On reprend donc la route aujourd'hui, avec une portion de chemin qui fait partie de celles que j'ai préférées, de Holzgau à Elbigenalp, dans la région du Tirol.

Ce matin-là, nous prenons le bus pour quitter Elmen, le village où nous dormons pour deux nuits, et rejoindre le point de départ de notre étape du jour, Holzgau. Comme je l'écrivais dans le précédent épisode, le choix de séjourner à Elmen serait sans doute LE point pour lequel je ferais les choses différemment si c'était à refaire. En arrivant à Holzgau, nous découvrons en effet un village riche en couleurs, très charmant, fleuri comme pas deux, où nous nous serions très bien vues passer quelques nuits.
Le village est connu pour ses peintures baroques, qui décorent nombre des maisons. Avant de prendre le départ de notre étape, nous faisons un petit tour dans ses rues, le temps d'admirer les façades un peu kitsch (mais tellement mignonnes !) réalisées par Franz Seraph Zwicky. De quoi nous faire regretter, en effet, de ne pas y séjourner une ou deux nuits. 

Depuis l'église, il suffit de lever la tête pour apercevoir déjà ce qui nous attend au programme de la journée : le Holzgauer Hängebrücke, le plus long (200 mètres) et le plus haut pont suspendu d'Autriche, qui se déploie à 110 mètres du sol. Je fanfaronne un peu car je sais que nous avons d'abord une bonne demi-heure de marche à compter avant d'y parvenir, mais je regarde tout de même régulièrement en haut pour apprivoiser un peu l'obstacle et jauger la difficulté. 

Sur notre chemin, nous tombons sur les cascades de Simms, particulièrement bruyantes et impressionnantes. Nous mettons un temps fou à les laisser derrière nous, littéralement hypnotisées par la puissance qui se dégage de l'endroit. 

Et puis il faut bien s'y coller, poursuivre le chemin qui mène jusqu'au pont, et le traverser, malgré l'instabilité, malgré les petits rigolos qui s'amusent à le faire tanguer en secouant les balustrades. Je me souviens encore de mes jambes tremblantes au moment de m'engager, et puis aussi de la façon dont mon envie de photographier a pris le dessus sur l'appréhension. L'envie de tout voir, faire tenir le paysage entier dans mes yeux. Alors, comme souvent dans ces moments-là où je me sens rattrapée par mon vertige, c'est à mon appareil photo que je me cramponne, et je passe au-dessus de tout le reste. 

Mes photos rendent finalement peu honneur à la beauté de la vue, tout là-haut, mais le souvenir, lui, est intact dans ma tête, et la fierté d'avoir traversé ce pont, dans un sens, puis dans l'autre, est toujours là elle aussi. 

Holzgau vu d'en haut

C'est drôle comme ces articles ravivent les souvenirs, d'ailleurs. En les écrivant pour partager mon voyage avec vous, je replonge également dans mon carnet de voyage, retrouve les petits gribouillis que j'y ai laissé sur les pages, et puis quelques anecdotes. Je me rappelle ces deux femmes hautes en couleurs, rencontrées peu après notre passage sur le pont, l'une d'elle qui randonnait - je ne sais trop comment, étant donné les chemins glissants, notamment en descente - en Birkenstock. Nous les avions croisées une première fois lors de notre pause déjeuner, et puis, curieux hasard, une seconde fois alors que nous faisions notre dernière halte de la journée au Chaudron de la sorcière (tout un programme), à Hexenkessel. C'était une drôle de rencontre, un chouette moment, aussi, partagé sur une des tables de la terrasse du restaurant. Une discussion dans un mélange d'allemand, d'anglais et de français, un gâteau qu'elles avaient tenu à m'offrir, tandis qu'elles nous confiaient, très volubiles, à quel point elles était épuisées par leur journée, nous rassurant par la même occasion sur notre propre état de fatigue. 
Là, tout en haut de la montagne, je me souviens encore ce vieux monsieur qui sans prévenir, avait entamé un air de musique sur une énorme corne des Alpes, s'offrant toute la terrasse du restaurant comme public tout acquis à sa cause. En une seconde, tout le monde s'était tu pour profiter de ce spectacle inattendu, notre récompense après les difficultés rencontrées pendant la dernière ascension. 

 Retrouvailles avec le Lech, aux températures toujours aussi froides ! L'eau vient directement des glaciers, c'est ce qui explique qu'elle ne dépasse jamais 6°C, et que sa couleur soit aussi belle et claire, car une température aussi basse neutralise le développement de la plupart des végétaux.

Bilan de l'étape : 30 156 pas et 21.61 km

À bientôt pour la fin du voyage ! 
En attendant, vous pouvez relire les précécents articles consacrés à ce voyage ici :

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 12 juillet 2017

Instantanés du mercredi

Juillet et ses heures chaudes. Juillet et ses journées qui s'étirent et invitent à la langueur, m'invitent à la langueur.

Vous l'aurez peut-être remarqué, mon blog adopte tranquillement ses horaires d'été. Si je n'ai pas l'intention de déserter cet espace au cours de l'été, je reviendrai en revanche toquer à la porte de façon plus aléatoire que mon rythme de publication habituel, parsemant quelques grains de sable ici et là. 

Puis je vous glisserai dans ma valise pour le mois d'août, et nous verrons bien où cela nous porte... ;)

Dans tous les cas, c'est sur Instagram que je continuerai d'être la plus active, alors, si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à m'y suivre ! En attendant, je vous laisse avec ces quelques instantanés des jours passés. 

Passion hortensias - Plus on s'approche de la mer... - Avenue de la mer - Les pieds dans le sable.

Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 7 juillet 2017

Ma Summer Bucket list à la sauce bretonne


Il y a quelque temps, je vous avais parlé de mon regret de méconnaître certains endroits de la Bretagne, pourtant tout près de chez moi. Ainsi que de mon envie de profiter de l'été qui débute pour me donner les moyens de palier ce manque.
J'ai donc préparé une sorte de Summer Bucket list à la sauce bretonne, remplie de tous ces petits plaisirs dont j'aimerais que mon été soit fait, tout du moins pour le temps que je passerai dans ma région. Tous les points de cette liste ne sont pas forcément des choses que je n'ai jamais faites, au contraire, parmi eux, j'y ai aussi glissé mes incontournables, mes lieux chouchous où je ne me lasse pas de revenir, mais je me suis dit qu'ils pourraient peut-être inspirer ceux qui prévoient de passer par la Bretagne au cours de l'été ou plus tard.


Je sais bien, également, que je ne pourrai pas cocher tous ces points à la fin de l'été, mais après tout, c'est bien le principe d'une Bucket list de ne pas se donner de limite, non ? Alors la voilà, sans logique ni hiérarchie, mais avec elle, je sens déjà presque des grains de sable me chatouiller les doigts de pied. :)

1 - Mettre le réveil à 5h30 pour aller voir le Soleil se lever depuis la Pointe de Combrit.
2 - Assister à de jolis couchers de Soleil.
3 - Préparer un vrai beau pique-nique et aller le partager à l'ombre des arbres au bord de la rivière.
4 - Visiter Dinard et Dinan.
5 - Faire une excursion à Ouessant.
6 - Fabriquer une couronne de fleurs des champs.
7 - Pique-niquer un soir sur la plage.
8 - Survoler un coin de la région à bord d'un petit avion.
9 - Arriver la première sur la plage de Botconan, et aller nager tandis que l'endroit est désert.
10 - Emporter tout mon matériel de broderie pour aller broder face à la mer.
11 - Passer une journée à Rennes pour explorer tout ce qui a changé depuis les quelques années que j'y ai passé au début de mes études.
12 - Aller chercher des littorines sur la plage de Carantec.
13 - Explorer les Monts d'Arrée.
14 - Aller me perdre dans la forêt de Brocéliande.
15 - Savourer autant de glaces que possible chez Bankiz à Bénodet.
16 - Essayer le char à voile. Ou le paddle. Ou les deux.
17 - Faire une randonnée en presqu'île de Crozon, et aller notamment à l'île Vierge, profiter de ses eaux turquoises.
18 - Ecouter le folklore breton dans les rues de Quimper pendant le Festival de Cornouaille.
19 - Prendre part à une séance de yoga sur la plage.
20 - Déjeuner au Sistrot.
21 - Bruncher au Casse-Croûte de Bénodet.
22 - Monter tout en haut du phare de Penmarc'h.
23 - Faire une balade à cheval sur la plage.
24 - Prendre le bateau pour aller aux Glénan.
25 - Aller au Cap Fréhel.
26 - Passer une journée sur l'île de Batz.
27 - Manger des crêpes à La Misaine, à Sainte-Marine.
28 - Visiter l'exposition Picasso au Clos des Capucins de Landerneau.
29 - Découvrir les nouveautés du musée de Pont-Aven.
30 - Apprendre à jouer au Mölkky et enchainer les parties sur la plage.





























Et vous, de quoi voulez-vous que votre été soit fait ?
Rendez-vous sur Hellocoton !