vendredi 4 mars 2016

Amsterdam en parka-doudoune


A mon arrivée à Amsterdam, mi-février, sous une pluie battante et de fortes bourrasques, je me suis un temps demandé si j'avais bien fait de programmer un séjour à Amsterdam en plein hiver.

J’ai passé ma semaine en parka-doudoune-gants-écharpe-bonnet vissé jusqu’aux oreilles, me suis fait violence parfois pour prendre des photos, partagée entre le charme persistant de cette ville malgré la pluie, et l’envie de garder mes doigts au chaud.

Malgré cela, Amsterdam, m'a eue, très vite, Amsterdam toute grise, qui après trois jours passés à zigzaguer entre les averses, est devenue Amsterdam au grand bleu, le mauvais temps laissant place à un vrai beau soleil d’hiver, pour mon plus grand plaisir. Amsterdam m'avait déjà eue, tout acquise à sa cause, sous la pluie et la grisaille. Amsterdam a ce chic-là de continuer à me charmer alors que tous les éléments jouent contre elle. Qu'il pleuve ou qu'il vente, c'est beau, Amsterdam. 

Amsterdam est la première ville étrangère que je visite une deuxième fois. Même si ma première visite, en 2014, avait été très succinte à l’époque, et que je m’étais fait la promesse de revenir pour prendre le temps de découvrir cette ville plus en détails, ce n’est sûrement pas un hasard. C’est rare que je me sente aussi en phase avec une ville que je découvre, que j’en arpente les rues avec le sentiment d’y vivre depuis des années. À Amsterdam, tout me semble beau, oui, c’est sûr, mais surtout tout me semble être chez moi. J’ai cessé de regarder ma montre, me laissant simplement guider par le son si particulier du carillon des églises. Ici, ils résonnent comme une chanson de Noël.

Pour ce séjour mi pluie, mi Soleil, j’ai décidé de ne pas modifier ma manière favorite de découvrir les grandes villes : par la marche. 

Je crois que je commence à cerner la façon dont j’aime visiter les grandes villes européennes. Comme à Bruxelles, où j’avais énormément marché, je n’ai utilisé aucun transport en commun lors de mon séjour à Amsterdam. N’ayant pas non plus choisi l’option vélo, je n’ai pu compter que sur mes jambes, marchant entre 10 et 12 kilomètres par jour. Certains soirs, en faisant le bilan de ma journée, je me suis rendue compte que je n’avais pas spécialement marché comme on marcherait pour rejoindre un point B, un musée, quelques boutiques cachées... Mais que j’avais simplement marché pour marcher, marché pour m’enfoncer dans les ruelles, les emprunter toutes jusqu'à l'épuisement, et n'en laisser aucune derrière. Marcher pour prendre le pouls de la ville, sans m'étourdir de trop de guides touristiques. Je crois que c’est ma façon préférée de découvrir les capitales. Amsterdam, comme Bruxelles, d’ailleurs, est une ville qui se laisse très bien découvrir à pied, et qui me correspond donc parfaitement. 

J’ai admiré les amstellodamoises continuant de circuler élégamment à vélo par un vent et une pluie glaciale, tenant leur parapluie d’une main et arborant de jolis manteaux en drap de laine, les chevilles dénudées, petites derbies aux pieds, pendant que je perdais tout sens du chic enfouie sous mon option doudoune-parka-écharpe-bonnet, « chaussettes les plus chaudes du monde » et bottines bien chaudes.

Je sais que j’y reviendrai, encore, ne serait-ce que pour aller voir ce pour quoi mes petites jambes ont dû déclarer forfait : les docks de l’est. Et me perdre dans plus de ruelles encore, découvrir toujours plus de pépites. Il me fallait bien en laisser pour la prochaine fois, me donner quelque raison de revenir le plus tôt possible. 

Amsterdam recèle tellement de trésors, que j'en suis rentrée avec tout plein de chouettes adresses dans mon carnet. 
Je prépare un petit article pour 
 les partager avec vous bientôt !

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 commentaires:

  1. ooh c'est tellement chouette de voir Amsterdam au travers ton appareil photo <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ! J'aimerais y être encore ! Tu as dû vivre une belle année, là-bas, toi qui as profité de cette expérience. <3

      Supprimer
  2. J'en reviens, c'était ma première visite mais je sais que ce ne sera pas la dernière ... Comme toi, ce sentiment d'être terriblement en phase ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est fou, n'est-ce pas ? Je vois que cette impression est partagée !

      Supprimer
  3. Chouette! Ton article me donne vraiment envie de dévouvrir cette ville. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une ville qui vaut le coup d'oeil en tout cas, j'espère que tu auras l'occasion de la découvrir. Merci pour ce petit mot. ;)

      Supprimer
  4. Ça fait quelques semaines que j'ai envie d'y aller et quand je vois ces photos j'ai hâte d'y faire un tour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te la recommande, si tu en as l'occasion !

      Supprimer