lundi 9 janvier 2017

Un petit animal fantastique

Je suis très heureuse aujourd'hui de pouvoir enfin vous présenter cette première broderie de 2017. A vrai dire, il serait peut-être plus juste de la considérer comme la dernière de 2016, tant les jours se sont écoulés depuis que j'ai tracé sur la toile les premiers traits de mon dessin, tant j'ai passé des heures et des heures à broder la veste de ce jeune homme, ses carreaux à n'en plus finir. Elle et moi avons quasi basculé ensemble d'une année à l'autre. 

Les fans assidus de JK Rowling ne mettront pas longtemps à comprendre d'où est née mon inspiration pour ce dessin, en reconnaissant les couleurs du costume porté par Norbert Dragonneau, dans Les Animaux fantastiques. Je vous avais d'ailleurs confié en décembre toute mon excitation après être allée voir ce film au cinéma. Peu de films parviennent ainsi à relancer aussi fort notre machine à activer les idées, notre machine à rêver et à créer (je reprends ici une formule que j'ai entendue pas plus tard qu'hier dans une ancienne vidéo - très intéressante - de Margot, que je recommande à tous les rêveurs). Le dernier en date, pour moi, était probablement Moonrise Kingdom, ainsi que l'oeuvre de Xavier Dolan dans son ensemble. 

Rentrant du cinéma, pleine d'entrain, j'ai donc tout bonnement voulu broder le Norbert Dragonneau du film. La seconde suivante, j'ai réalisé que je n'avais aucun droit de m'approprier le personnage et de le diffuser sans l'autorisation de son auteur. Alors j'ai laissé infuser quelques jours les images qui se bousculaient dans ma tête, et quand je me suis sentie capable de me détacher du film, j'ai gardé les essentiels,  l'harmonie des couleurs (le manteau de Norbert Dragonneau n'est-il pas superbe ?), les cheveux rebelles, sans chercher à m'approcher des traits du visage d'Eddie Redmayne, que je trouve si fascinant pourtant. J'ai tiré un trait sur la baguette magique, et troqué les animaux fantastiques contre un petit chien, non moins fantastique après tout, ce petit Jack Russel mignon mignon. 

Finalement, malgré ces compromis, le résultat me plaît bien, peut-être davantage que si j'avais brodé une image du film. Il garde tout juste ce qu'il faut d'influence pour être cher à mon coeur, et s'en détache suffisamment pour venir s'intégrer harmonieusement à l'univers de mes dernières broderies. 

Quelques petites informations pratiques : 
Voici les points ainsi que les références des fils  moulinés DMC que j'ai utilisés : 
- Manteau : trame au point de tige (fil 926 utilisé avec 2 brins), remplissage au passé plat (fil 3768 utilisé avec 3 brins).
- veston : passé plat (fil 782 utilisé avec 3 brins).
- contours des personnages : point de tige (fil 975 utilisé avec 1 brin).
- Jack Russel : remplissage au passé plat (fil 975 utilisé avec 3 brins), yeux et truffe au passé plat (fil NOIR utilisé avec 2 brins).
- Noeud papillon : passé plat réalisé avec un reste de fil bleu marine (utilisé en 2 brins) dont j'ai perdu la référence.
- chemise : passé plat (fil 644 utilisé en 3 brins).



Pour réaliser la veste, j'ai d'abord brodé toute sa trame au point de tige, de manière à obtenir un quadrillage, que j'ai ensuite rempli, carreau après carreau, au passé plat, comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus. 



J'espère que vous apprécierez cette première broderie de 2017. 
Dites-moi, comment faites-vous pour (ré)activer votre machine à créer, de votre côté, quand vous sentez que c'est nécessaire ? 
EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer
EnregistrerEnregistrer
Rendez-vous sur Hellocoton !

12 commentaires:

  1. C'est magnifique, ce duo est tellement tendre...
    J'aime beaucoup ta série de broderies, ça doit être joli ensemble!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! C'est vrai que j'essaye de plus en plus de broder dans une certaine continuité, et de faire en sorte que mes broderies s'harmonisent bien ensemble. Contente que ça se ressente !

      Supprimer
  2. Mais que c'est beau ! J'adore ce nouveau style qui t'appartient véritablement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Aurélie ! Je m'amuse tellement à broder ces petits duos complices ! Je viens d'en commencer une nouvelle aujourd'hui, mais j'aimerais qu'elle soit déjà terminée pour vous la présenter et en broder une autre, et encore une autre, une autre… L'hiver sera bien trop court pour me permettre de broder tous les dessins de saison que je souhaiterais ! :)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je prends volontiers le compliment, c'est toujours bon pour les jours sans, merci beaucoup beaucoup !

      Supprimer
  4. Elle est magnifique, comme toujours, je suis si admirative quand je vois tes broderies, tu es une vraie source d'inspiration ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Merci, Merci ! Je suis désolée si jamais je me répète, mais tes commentaires sont de ceux qui me renforcent dans mon envie de continuer encore et encore dans l'univers de la broderie. <3

      Supprimer
  5. Une fois de plus, très belle broderie!
    Ton personnage, avec sa mèche un peu folle, à un visage d'une finesse incroyable, bravo!
    Jessica

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Jessica ! J'y tenais, à cette mèche rebelle, j'y tenais !

      Supprimer
  6. C'est magnifique! Je n'ai pas vu les animaux fantastiques mais j'ai eu l'occasion de voir Miss Peregrine et les enfants particuliers, qui je trouve est dans la même veine que ces films dont tu nous parles, à savoir ceux qui renouvellent notre capacité à rêver. Parfois on a l'impression que tt est fait sur cette bonne vieille terre, mais c'est le genre d'histoire qui me fait dire que non! Je ne sais pas si tu as vu le film, mais j'ai adoré le personnage de Miss Peregrine quant à moi. Je me renseignerai pour les animaux fantastiques !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! J'ai manqué Miss Peregrine et les enfants particuliers lors de sa sortie, mais je me rattraperai, assurément, car clairement, j'aurais pu mentionner TOUS les films de Tim Burton dans mon article, tant ils incarnent pour moi à merveille cette capacité à relancer la machine à créer dont je parle. J'adore ce réalisateur. Bon dimanche !

      Supprimer